Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 19:43

Tony Jaa. 2008 Sahamongkolfilm International Co. / LTD. All Rights Reserved

Plus impressionants que jamais, des combats à couper le souffle ! Attention la tête (je vous laisse deviner de qui je parle) !

Synopsis:

Après avoir vu sa famille se faire massacrer par l'armée du général Rajasena, Tien est recueilli par le clan des bandits de Garuda. Auprès d'eux, il apprend les arts martiaux, dans le but de se venger un jour...

Mon avis:

A la fin de Ong Bak 1, une question taraude l'esprit : peut-on faire un film au scénario encore plus maigre ? (pour rappel, il s'agissait pour le héros, Ting, de ramener la tête de la statue du Bouddha Ong Bak, dans son village, en cassant la gueule au plus de monde possible). Réponse aujourd'hui : oui, avec Ong Bak 2 !

Ou comment faire un film sans aucun fil directeur. Ainsi, on est à peu près incapable à la du film d'en dire quel est le sujet : vengence ? quête initiatique ? philosophie du karma ? Il faut dire que les scènes s'enchaînent sans grande logique. A titre d'exemple, lorsque Tien décide de se rendre au chateau de son ennemi pour enfin assouvir sa vengeance, on ne nous explique absolument pas comment, lui tout seul, a réussi à pénétrer dans le domaine du plus puissant seigneur du pays. Au lieu de ça, on le voit partir à cheval, et la scène suivante, il est devant son ennemi. La fin du film elle-même n'a pas de sens. Quant aux personnages, il n'y en a en fait qu'un : le héros. Les seconds rôles sont assez maigres. Certains sont même pire qu'inconsistants (ce qui est somme toute, peu surprenant), mais totalement inutile dans la trame (notamment son amour de jeunesse). D'ailleurs, ne cherchez pas le lien avec le premier : c'est une perte de temps, il n'existe pas.

Mais, entre nous, qui peut se vanter d'aller voir Ong Bak pour son histoire riche et originale. On est là pour la baston ! Et de ce point de vue là, ça fait mal, dans tous les sens du terme. En digne successeur du premier film, Ong Bak 2 réserve son lot de scènes d'action toutes plus violentes les unes que les autres. Ici, ce n'est plus la boxe thaï qui est au centre de l'oeuvre, mais plus ou moins toutes les formes d'arts martiaux, y compris celles qui passent par l'utilisation d'armes. Je ne vous cache pas que Tien est indestructible, et qu'il maîtrise tout. Alors, place au combat !

Les chorégraphies sont littéralement impressionnantes ! Rien ne semble impossible à Tony Jaa, qui se permet au passage de réaliser quasiment toutes ses cascades sans trucages. Marcher sur des éléphants en marche, se battre à mains nues, armé, ou encore au sol... Quand il s'agit de distribuer des gnons, il n'arrrête jamais. Les ennemis quand à eux se font pour la plupart écraser d'un coup. C'est violent, enragé, impressionnant, et très bien filmé : la caméra est toujours placée au bon endroit, et les scènes en deviennent très claires. Et à elles seules, elles valent le détour !

Certes, pas un grand film, mais un bon défouloir. Allez, on oublie ses exigences scénaristiques, et on profite du spectacle.

Ma scène culte

Indéniablement, l'attaque du village des voleurs à la fin du film, ou le classique seul contre tous, mais plus fort que tous. Du combat non stop, pendant près d'un quart d'heure, avec son lot de cascades bluffantes. Gare à l'attaque !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

emule 13/12/2009 07:41

des bons effets

Présentation

  • : Studio M91
  • Studio M91
  • : Un petit blog sans prétentions, pour partager mon avis sur les films qui m'auront marqué, en bien ou en mal (surtout en bien, comme vous pourrez le constater).
  • Contact

Recherche