Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 20:36

Christian Bale et Sam Worthington. Sony Pictures Releasing France

Face à face intense entre John Connor et Marcus Wright : jusqu'à quel point peut-on se fier aux apparences?

Synopsis:

En l'an 2019, la guerre fait rage entre les Hommes, et les machines du réseau Skynet. La cible principale de ces dernières est John Connor, un leader de la résistance, figure quasi-prophétique. Alors que de nouvelles stratégies sont élaborées dans chaque camps, Marcus Wright, un homme exécuté pour homicide en 2003 ayant fait don de son corps à un centre de recherches médicales, se réveille. De là commence une lutte dont dépend la survie de l'humanité...

Mon avis:

Jusqu'ici, toutes les critiques que j'ai pu lire sont plutôt partagées. Néanmoins, la grande majorité des avis se résument en ces quelques expressions: "Film lamentable !", "Indigne des deux premiers opus, pire que le 3ème !", sans oublier le sacro-saint "James Cameron, reviens !". Bref, quand il s'agit de descendre le film, tout est bon pour crier au navet, à la mort d'une saga.

S'il y a bien une chose que j'ai comprise, depuis le temps que je vais au cinéma, c'est qu'il n'y a rien de pire que les préjugés pour apprécier  un film. Et si parfois, ils nous permettent de mieux profiter du film (par exemple, un film plutôt moyen dans l'ensemble, sauvé par le fait qu'on est un inconditionnel de l'acteur principal), la plupart du temps c'est catastrophique ! Dans le cas de Terminator Renaissance, 3 préjugés semblent toujours revenir:
1) C'est le numéro 4 : on pense aux sagas qui n'en finissent plus, et qui passés les 2 premiers épisodes, ne sont que des usines à navets.
2) Comment oublier Terminator 1 et ? Ces deux films ont véritablement révolutionné le film de science-fiction et d'action.
3) Le réalisateur : apparemmnt le simple nom de McG fait frémir, tandis qu'on semble croire que sans Cameron, point d'issue.
Rares sont les mauvaises critiques à passer outre ces 3 préjugés, comme si l'opinion s'était forgée avant le film (je conseille pour cela la critique de Thomas Baurez pour Studio-ciné live, festival d'idées préconçues). Un conseil : éviter de voir un film dont on attend un résultat bien spécifique.

Et le film dans tout ça ? Après un 3ème volet, plutôt bien, mais pâle copie des 2 premiers, le parti pris de situer le film dans le futur est, je pense, une excellente façon de redynamiser la saga. L'ambiance prend alors un nouvel aspect : toujours aussi sombre, mais marquée cette fois par la guerre et les affrontements, et non plus la traque. On le ressent principalement à travers les décors : vastes déserts, villes fantômes aux immeubles en ruines, camps de résistants sales qui ne sont pas sans rappeler ceux de Matrix... La guerre est omniprésente, et tous les protagonistes sont ici de véritables soldats prêts à se battre. Autre changement de taille dans l'univers : les robots. Exit Schwarzenneger et ses adversaires à l'aspect humain. Les machines sont d'effrayants Terminators, à l'apparence de squelettes, aux caractéristiques variées. Le tout fonctionne parfaitement, et permet de bien prolonger la mythologie mise en place par Cameron autour de cette histoire futuriste. On ne peut qu'applaudir l'effort fourni pour donner au film son identité visuelle propre.

Ce qui intéresse le plus pourtant dans une suite, c'est quand même l'histoire, et la façon dont elle est mis en scène. Donc, ça y est John Conor, après s'être fait traqué durant deux films, assume son rôle de leader de la resistance face aux machines. La force du scénario est de se situer dans la continuité des autres films, contrairement à ce qu'on peut lire : d'une certaine façon, Terminator Renaissance est le prequel de la saga (quelqu'un a dit paradoxal ?). Sans rien gâcher à ceux qui ne l'ont pas vu, c'est la rencontre entre John Conor et Kyle Reese (le véritable héros du premier film), qui est au centre de l'histoire. Autour, s'articulent différentes ramifications intéressantes : élaboration du plan d'attaque grâce aux nouvelles armes, la capture d'humains par Skynet, et surtout la quête de Marcus Wright. Si les personnages secondaires ne sont pas tous développés comme on l'aurait souhaité (principalement la femme de Conor, jouée  par Bryce Dallas Howard, mais aussi le docteur Kogan par Héléna Bonham Carter), et qu'il y a certaines incohérences (ça ne choque personne que John Conor clame partout que son père est un gamin qui a 10 ans de moins que lui...), le scénario est vraiment réussi, et tient la route.

Le point qui fâche : la mise en scène ! Je suis désolé, mais ce n'est pas une simple accumulation de fusillades débiles et de tirades clichées sur le bien et le mal. Le réalisateur nous plonge dans la guerre à travers des plans séquences tout simplement magnifiques (au début du film, et lors de l'attaque de la station service), qui permettent de vivre l'action en temps réel. De même les sènes d'action a proprement parler sont très efficaces, et garantissent leur montée d'adrénaline (je pense à la course poursuite avec les motos terminators, ou encore au combat final entre John Conor et un T 800). A cela s'ajoutent quelques clins d'œil plutôt sympas. Mais ce qui est le plus intéressant, c'est la façon dont est créé le parallèle entre John Conor et Marcus Wright : montage altérné de leurs parcours respectifs, face à face sous haute tension qui traduit parfaitement le lien ambigüe Homme/Machine qui se créé. Personnellement, McG a parfaitement rempli sa tâche et il mérite, à défaut de la reconnaissance, au moins le respect. Pour ma part, il a vraiment été très bon sur ce film.

Un mot tout de même sur les acteurs. Si Christian Bale a plus fait parler de lui pour son coup de gueule, c'est bien dommage, car l'intensité de son jeu, la part de noirceur qu'il donne à John Conor par son seul regard, est tout à fait bluffante ! Quand à Sam Worthington, il est une véritable surprise, la révélation du film.

Pour conclure, on a là l'exemple même d'un film qui est trop souvent sous-estimé à cause des préjugés. Pourtant, à bien y regarder, c'est bel et bien un excellent Terminator, qui sans être aussi important que les deux premiers (il n'en a d'ailleurs pas la prétention, ces derniers étant de véritables références), est tout à fait prometteur pour la suite.

Ma scène culte:

Certainement l'attaque de la station service. On y trouve à la fois un confrontation entre humains, typiques des guerres, un plan séquence superbe, un rythme haletant qui se termine sur une très belle course-poursuite !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

goodfeles 18/12/2009 16:33

Assez d'accord avec ton point de vue ... mais pour l'instant je trouve que c'est le moins bon des 3 même s'il est diablement divertissant ! En revanche c'est plein d'incohérences dans le scénario. Je le classe comme Hors série personnelement !

Présentation

  • : Studio M91
  • Studio M91
  • : Un petit blog sans prétentions, pour partager mon avis sur les films qui m'auront marqué, en bien ou en mal (surtout en bien, comme vous pourrez le constater).
  • Contact

Recherche